EN

facebook  instagram

MAXIME ACKER


Oeuvres  
Biographie


Né à Strasbourg en 1975, il vit et travaille à Gerardmer.
Lauréat de la fondation de France 2001.


« En 1999 j'ai quitté la faculté d'arts plastiques de Strasbourg pour m'installer à Toulouse. J'y ai intégré le collectif d'artiste « Mix-Art Myrys ». C'est cette année-là que j'ai réellement débuté mon travail de plasticien. En 2001 je suis retourné dans le nord-est pour participer à la création du centre artistique « Artopie » à Meisenthal. J'y ai travaillé jusqu'en 2005 et j'y retourne encore de temps en temps pour de courtes résidences. »
 
La création de Maxime Acker est pluridisciplinaire. Il y a eu un travail d'installation qui s'est exprimé dans l'espace même d'un antagonisme, tendu entre les symboles d'un savoir-faire industriel et la nature immédiate (Meisenthal en 2001/2004). De ces installations ont été tirées des photographies grand format exposées en France et à l'étranger (Suisse, Allemagne, Bahreïn...). Cependant, le volume a toujours tenu une place importante dans son champ de création.

En 2010 la sculpture s'est à nouveau imposée, pour finalement aboutir à la série « IN.HUMAN ». Depuis, l'artiste suit le fil des impressions sensitives de son expérience. Elles paraissent dans les formes. À Manille (Philippines), Maxime Acker a travaillé trois ans auprès d'enfants des rues. Les vies croisées alors ont cristallisées en une vision obsédante, menant à la réalisation de son travail plastique. La vision d'un ourson en peluche déchiqueté, abandonné sur un tas d'ordure fumant, restera dès lors, une image mémorielle symbolique et persistante.

Maxime Acker aime être en marge de toute forme de courant dominant. L'authenticité et la cohérence dont l'artiste fait preuve dans sa démarche, celles qu'il cherche sciemment en se fixant volontairement des balises expressives et créatives, apparaissent dans le formalisme matériel de son travail résolument allégorique.
 
« Actuellement je m'intéresse au monde de l'enfance quand il se confronte à l'adulte. J'essaie d'ouvrir un espace de lecture entre froideur des métaux et une figuration spécifique -- doit-on dire, peut-on dire enfantine ? Déjà vue ? Sans doute, mais précisément à la frontière de l'une et de l'autre.
 
Cependant, je ne pense pas que mes sculptures soient elles-mêmes enfantines. Des individus aux traits de peluches suffisamment anthropomorphes pour se voir attribuer les sensations qu'elles suscitent ; attendrir, effrayer, selon l'univers mental qu'elles rencontrent. Mes sculptures ont clairement des expressions opposées et subjectives, j'invite ainsi le spectateur à se questionner sur son propre ressenti.
 
Je crois qu'une fissure se compose en chacun de nous. Elle correspond au moment où, à la merci d'un événement, l'enfant commence à voir le monde avec un regard d'adulte, offrant alors à sa peluche/poupée un désintérêt certain. J'ai souvent questionné le tragique de ma vision de l'ourson abandonné comme unique trace de ce qui n'est plus. Pourquoi tragique ? Est-ce dû à la portée sacrée qu'il endosse pour l'enfant ? Est-ce dû à son anthropomorphisme ?

C'est en partant de ce doute que j'ai construit cette série de sculptures. Des êtres solitaires, abîmés, dont les contours paraissent mais tendent si bien à disparaître. Chaque sculpture emprunte au dessin sa dynamique. Les accidents sont nécessité. »

Expositions et Foires :

2017
Vagabondages - Espace Tilleul-  Gérardmer
Galerie Artima - Paris
AAF Brussels - Galerie Bertrand Gillig

2016
En toutes lettres - MLC - Gérardmer
Collection Particulière - Galerie Artima - Paris
Galerie ELV - Knokke-le-Zoute (BE)
AAF London - Galerie Artima
Galerie Artima - Paris

2015         
St-Art - Foire d'art contemporain de Strasbourg - Galerie Bertrand Gillig

2014
Galerie ELV - Knokke-le-Zoute (BE)
Galerie Courant d'Art - Mulhouse
Galerie municipale Socles et Cimaises - Nancy
Pas si bêtes - Galerie Bertrand Gillig - Strasbourg

2013
Espace des Arts Plastiques CEPAGRAP - St Dié des Vosges
Pas si bêtes - Galerie Bertrand Gillig - Strasbourg
Galerie Courant d'Art - Mulhouse
St-Art - Strasbourg - Galerie Bertrand Gillig

2012
St-Art - Strasbourg - Galerie Bertrand Gillig
Galerie Bertrand Gillig - Strasbourg

2010
Temporary Artistic Zone - Manama (Bahreïn)

2006
Salle Conrath - Strasbourg
Halle Verrière - Meisenthal
Alliance Française de Vientiane (Laos)

2005
Alliance Française de Manille (Philippines)
Galerie associative Artopie - Meisenthal
Galerie Lumière - Makati (Philippines)

2004
Galerie Allanix -- Genève (CH)
Galerie du Jorat - Mézières (CH)
Galerie municipale Socles et Cimaises - Nancy

2003
Galerie Allanix - Genève (CH)
Jardin pour la paix - Bitche
Ancienne Chapelle - Vesoul
Galerie associative "379" - Nancy

2002
Lactinart - Kehl (DE)
Biennale de la sculpture - Shiltigheim
Espace pyramide -  Bruxelles (BE)

2001
Espace Sofitel - Strasbourg
Salon de Château Landon - Paris
Fondation De France - Paris

2000
Salon d'Art Contemporain de Marne la Vallée
Théâtre National de Toulouse
Galerie St Aubin - Toulouse
Parc du Grand Rond - Toulouse
Espace "Mix-art Myris" - Toulouse

Tous droits réservés - copyright Galerie Artima